Contactez-moi au 07 81 78 62 62

Le yoga et la respiration

La respiration, guide de notre vie

Si l’on peut se passer de manger ou boire pendant quelques jours ou semaines, on ne peut se passer de respirer.

Nous inspirons environ 17 000 fois par jour. La première inspiration se fait dès la naissance et la dernière expiration lors du décès. Entre ces deux périodes la respiration guide notre vie. Elle s’accélère, se saccade ou ralentit selon les situations, selon nos émotions.

D’un point de vue physique, la respiration c’est le fait de faire entrer et sortir de l’air des poumons grâce au changement de forme de la cavité thoracique et abdominale lié au diaphragme.

D’un point de vue yogique, la respiration permet d’absorber l’énergie vitale (le prana) qui régit les fonctions de notre corps et la faire circuler. La respiration permet l’échange avec l’environnement qui nous entoure. L’air que nous absorbons circule d’une personne à une autre, d’un animal à un autre… .

La respiration c’est la vie. Toutes nos émotions ont une influence sur la respiration. La respiration est guidée par le système nerveux autonome. Tout comme la tension, la transpiration ou la digestion, nous n’avons pas besoin d’y penser, cela se fait automatiquement.

Avec le yoga, nous apprenons à respirer correctement et à contrôler notre respiration. Ce ne sont plus nos émotions qui vont agir sur notre respiration, mais notre respiration qui va contrôler nos émotions.

Respirer, comment ?

La plupart des personnes respirent mal. En général, nous avons constaté que les femmes respirent automatiquement par le haut du corps (les clavicules) la journée et par le thorax la nuit. Quand aux hommes, ils respirent généralement par le thorax. Or cela n’est pas une bonne manière de respirer.

Dans la respiration, il y a trois étages :

– abdominal

– thoracique

– claviculaire

La partie la plus importante à utiliser est la partie abdominale. Pour bien respirer au quotidien il faut se concentrer sur le ventre. A la naissance, le nouveau né respire uniquement par le ventre. C’est dans le ventre que se concentre notre énergie permettant le bon fonctionnement des organes et des cellules. Bien respirer par le ventre active le diaphragme.

L’abdomen est comme un ballon d’eau. Il peut changer de forme mais pas de volume. Le diaphragme est un muscle très important dans le corps. Quand nous inspirons, le diaphragme descend, l’abdomen change de forme pour permettre ce mouvement. Quand nous expirons, le diaphragme remonte.

Respirer au quotidien par le ventre masse les viscères (intestins, foie, pancréas, rate, reins…), permet une meilleure absorption de ce que nous ingérons, une meilleure digestion et élimination.

Respirer avec le yoga

En pratiquant le yoga nous apprenons à respirer par le ventre, mais aussi à respirer de manière complète, rythmée, alternée, retenue.

  • Respiration complète : elle vise à utiliser les trois étages. Sur l’inspire, le ventre puis le thorax puis les clavicules se soulèvent. Sur l’expire, les clavicules, le thorax et l’abdomen se dégonflent. La respiration complète est idéale pour se détendre, faire circuler l’énergie, calmer les tensions et le stress.
  • Respiration alternée : le yoga travaille beaucoup avec la respiration alternée. Il s’agit d’inspirer, d’expirer par une narine puis une autre en se bouchant la narine ou en se concentrant sur celle-ci. Cette respiration nous apprend à contrôler notre respiration, à gérer les phases d’inspiration et d’expiration et surtout à nettoyer les canaux d’énergie (nadis) permettant à l’énergie de circuler dans le corps.
  • Respiration rythmée : le yoga nous apprend à rythmer notre respiration. Dans un premier temps, nous apprenons à égaliser notre souffle. On inspire et on expire le même temps. Cela permet d’apprendre à contrôler son souffle et augmenter sa capacité pulmonaire. Dans un second temps, nous apprenons à expirer plus longtemps que l’inspiration. L’expiration appelée « Rechaka » est la phase la plus importante de la respiration. Elle permet d’éliminer toute l’oxygène et les toxines. De celle-ci dépend une bonne inspiration. Rythmer notre respiration aide dans la vie quotidienne à contrôler nos émotions.
  • Rétention de souffle : appelée « Kumbhaka », la rétention de souffle est indispensable dans le yoga. Selon Patanjali (auteur des yoga sutra), le pranayama (exercices de respiration) est l’arrêt de l’inspiration et de l’expiration. C’est une phase importante qui permet de retenir l’oxygène dans le corps et de mieux en retirer les bénéfices. Cela permet aussi de calmer le cerveau et le système neurovégétatif. Les exercices de pranayama permettent de préparer à la rétention de souffle. Kumbhaka est combinée à des exercices de respiration complète, alternée, rythmée ou pratiquée seule. La rétention peut se faire poumons vides ou pleins.

La respiration traditionnelle pratiquée par les yogis se fait en quatre phases :

– Rechaka (expiration)

– Rétention poumons vides

– Puraka (inspiration)

– Rétentions poumons pleins

Cependant, respirer par le ventre ou de manière complète est déjà très bien pour obtenir des effets positifs. Ce qui est important est de se tenir droit. Une mauvaise posture entraîne une mauvaise respiration. Il a été démontré que la majorité des personnes n’utilisent que 10% de leur capacité pulmonaire.

En yoga, nous respirons par le nez que ce soit pendant la séance ou dans la vie de tous les jours. Le nez possède de fines membranes (vibrisses nasales) agissant comme des filtres. Elles permettent d’empêcher les saletés d’entrer dans le corps et de se déposer sur les poumons. La respiration par le nez apporte un meilleur bien-être.  promenez-vous au bord de l’océan et respirer profondément par le nez. Vous ressentirez un bien-être immédiat et quand vous rentrerez chez vous vous vous sentirez recharger en énergie. Ce ne sera pas le cas si vous respirez par la bouche.

Le pranayama permet de déplacer l’énergie dans le corps, de la réguler et aussi de contrôler sa respiration et de faire travailler la respiration interne c’est à dire cellulaire.

Bien respirer, c’est bon pour quoi ?

  • Physiquement :

– masse les viscères et activent leur fonction

– nettoie le sang

– apporte de la vitalité

– renforce le système immunitaire

– calme le système nerveux

– favorise l’absorption, la digestion, l’élimination

– améliore l’endurance

– meilleur sommeil

– diminue les problèmes respiratoires (asthme…)

  • Psychiquement :

– diminue le stress

– diminue l’angoisse

– diminue la nervosité

– contrôle de la colère

– élimine les tensions

– réduit la fatigue

– meilleure concentration

– meilleure mémoire

Bien respirer c’est bien vivre ! C’est le fondement d’une vie saine, la base permettant de contrôler ses émotions et donc sa vie !

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien