Contactez-moi au 07 81 78 62 62

Apaiser son mental, gérer ses émotions et se détendre grâce à la respiration

Stress, angoisse, peur, insomnie, colère …sont les maux dont nous souffrons tous occasionnellement ou quotidiennement. Toutes nos émotions se ressentent sur notre corps et modifient le rythme de notre respiration.

Les pratiquants du yoga  le savent bien, la respiration est un merveilleux outil que ce soit pour le corps (détente musculaire, gestion de l’effort…) et pour le mental (contrôle de ses émotions, apaisement…). Comme le dit Patanjali, auteur des Yoga-sutra (195 aphorismes expliquant le but du yoga, les moyens et les effets): << le yoga est l’arrêt de l’activité automatique du mental.

Alors se révèle notre centre établi en lui-même.>> (Yogashchittavrittinirodah , Tada drashtuh svarupe avasthanam). Pour faire simple, si notre mental est apaisé nous pourrons alors entendre et découvrir notre témoin silencieux (Drashtar, Atman) et découvrir nos intentions, qui nous sommes et découvrir ce pourquoi nous sommes sur terre, notre Dharma.

Depuis tout petit, on nous apprend à nous centrer sur l’extérieur, à s’identifier à une position sociale, un métier, une situation, un bien matériel…alors que le yoga nous demande de nous centrer vers notre intérieur. Et pour y parvenir Patanjali offre différents moyens dont la respiration (pranayama), membre indispensable du yoga.

Sacré travail car les pratiquants le savent, le chemin est long, semé d’embuches et cela demande de la discipline (Tapas) et de l’humilité. Dans le yoga on ne se prétend jamais fort, meilleur que les autres, mais au contraire on ne cesse d’apprendre, d’être élève et humble.

Comme le dit si bien Patanjali, << l’arrêt des pensées automatiques s’obtient par une pratique intense dans un esprit de lâcher prise. >> (Abhyasa-vairagyabhyam tan-nirodadhah).

L’Abhyasa désigne un travail, un engagement que l’on prend pour se découvrir mélangeant effort et lâcher prise. Car oui, le yoga demande un effort, physique et mental, nous permettant de lâcher prise et de découvrir cette sensation incroyable où rien ne peut nous perturber. Par exemple lorsque nous réalisons la posture Vrksasana (l’arbre), cela nous demande un effort physique pour tenir sur une jambe et mental pour garder la concentration. Mais une fois que nous avons activé Pada Bandha, le verrouillage du pied, nous lâchons prise et apprécions de nous sentir ancrés dans la posture et concentrés sur notre souffle.

Décider de pratiquer le yoga dans son ensemble et non comme une simple gym permettant de maigrir et sculpter son corps, demande d’être assidu aux cours et de s’engager sur le long terme. Et surtout de ne pas s’attacher aux résultats, aux fruits de nos actions (cf. article Lâcher prise !). En dehors des cours de yoga, il est possible d’aider le mental à s’apaiser par de simples exercices. Ainsi en cas d’angoisse, de peur, de colère, d’insomnie, la respiration devient un outil merveilleux, un remède naturel qui ne coûte rien et ne prend que quelques minutes. Voilà mes petites astuces !

Calmer ses émotions avec la respiration

–          En cas d’angoisse, de peur : j’utilise la respiration complète (Dhirga pranayama) en utilisant 2 ou 3 étages, que ce soit assis, debout ou allongé. La respiration Dhirga est idéal dans ces cas et peut se pratiquer n’importe où (bureau, plage, restaurant, voiture, avion…).

–          En cas de montée de colère, énervement, stress : j’utilise le souffle du victorieux Ujjayi avec la glotte contractée. Idéal pour les accouchements. Cette respiration apaise très vite le mental et permet de se recentrer sur son intérieur. Se pratique assis, debout ou allongé.

–          En cas d’insomnie, esprit perturbé : j’utilise Nadi Shodhana, le souffle purificateur. Pour cette respiration il faut être assis et un peu isolé pour ne pas attirer l’attention ! Cette respiration alternée débloque les canaux d’énergie (les nadis) et permet de prendre le temps de respirer. Toujours veiller à égaliser l’inspiration et l’expiration.

 

Développer sa capacité respiratoire

Pour ceux qui ont du mal à dompter leur respiration ou qui veulent l’améliorer, voici des exercices qui m’aident beaucoup. L’idéal est de les faire dans son lit avant de dormir pour ne pas être pressé.

–          Respiration abdominale : on se concentre sur le ventre. Sur l’inspire le ventre se soulève (pas comme un gros ballon) et sur l’expire il rentre légèrement. Cela apprend à maîtriser sa respiration. En plus cette respiration a un effet massant pour les organes et détend ! Idéale pour les femmes enceintes car cela berce le bébé.

–          Respiration Dhirga comptée : respiration complète en comptant dans sa tête (1234 /4321). Si on se sent bien on compte plus loin. Ensuite quand on est à l’aise, on allonge l’expiration d’un temps (1234/43210). Cela développe l’élasticité au niveau du thorax.

 

Se ressourcer, se relaxer

–          Travail énergétique : sur l’inspire je visualise l’énergie qui entre par les narines, sur l’expire je visualise l’énergie qui se libère dans le corps en ressentant les fourniments, la chaleur ou la fraicheur.

–          Travail de détente sur le corps : sur l’inspire l’énergie entre et sur l’expire je relâche tout le corps qui devient lourd. L’esprit et le corps se détendent et on se laisse partir dans le flow de la respiration.

 

Voilà ces quelque petits conseils qui permettent de pratiquer le yoga au quotidien et de se découvrir. Bonne respiration à tous ! Et n’hésitez pas à venir découvrir le yoga à Mimizan !

 

yoga mimizan, landes

yoga mimizan, landes

 

 

Laisser un commentaire

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien